Écoute le bois chanter petit, écoute !

24/ 3/2012

Le pas de 32, travaux pratiques

in agencement, charnières invisibles, étagères, lr32-sys, pas de 32, portes, tiroirs

Le pas de 32, vous le connaissez probablement sans le savoir.

Ouvrez un placard dans votre cuisine, regardez l'intérieur d'une bibliothèque non rustique de mauvais goût à l’ancienne ou d'un meuble de rangement, qu’il soit conçu en Suède ou en Franco-France : vous verrez un alignement de petits trous, régulièrement espacés.

12/ 12/2011

Un outil que j’aime bien

in équerre à combinaison, outillage à main, tracer et marquer

Ça, c’est une équerre à combinaison.

Ou équerre combinée, ces deux appellations circulent, j’ignore laquelle est la bonne.

En anglais ça se dit combinated square, une traduction rigoureuse voudrait équerre combinée, mais comme pour utiliser cet outil on doit combiner plusieurs éléments, équerre à combinaison doit être la bonne appellation...

Une équerre à combinaison, comment ça marche ?

On a d’abord une règle métallique, graduée.

13/ 11/2011

La table de défonceuse ultime ?

in défonceuse, défonceuse sous table, DIY, ingéniosité

Alors là...

Alors là je suis tombé sur les fesses... (voir la vidéo plus bas dans ce billet pour comprendre mon émoi).

S'il y a un truc auquel pensent tous les boiseux amateurs dès qu'ils ont une défonceuse, outil mobile par excellence, c'est de la mettre sous table.

Bon, ok, la défonceuse sous table, ça fait un peu « toupie du pauvre », et immobiliser un outil conçu pour être utilisé « à la volée » c'est un peu contre-nature... Mais il y a des usinages pour lesquels une défonceuse sous table s'avère quand même rudement pratique.

Mais... Lorsqu'il s'agit de réaliser sa propre table pour y loger sa défonceuse, ça se complique...

Internet regorge pourtant de montages et de plans pour réaliser sa propre table. Et pourtant... Depuis le temps que je gamberge le sujet, depuis le temps que je parcours le net à dévorer des plans, je ne me suis toujours pas décidé à réaliser la mienne, de table pour défonceuse...

Pourquoi ?

Le gabarit de fraisage Festool MFS, par Brice Burrell

in Festool, gabarits, matos de qualité, système MFS Festool

Cet article, et les quatorze pages qui le suivent sur le système MFS, sont une traduction (par mes soins) des pages de Brice Burrell « The Festool MFS, Multi-routing template ». Toutes les photos qui illustrent cette traduction sont tirées du site de Brice Burrell.

« Quoi ? ! Quinze pages sur le système de fraisage MFS Festool ? Quinze pages sur quatre bouts de ferraille aplatis ? ! »

Ne vous affolez pas les gars, le MFS c'est un peu plus que cela, et il y a beaucoup de photos et pas mal d'exemples pratiques ;-)


 

Voici un aperçu des gabarits de fraisage MFS 400 et MFS 700 de Festool. Ces outils excellent comme gabarits de fraisage mais ils sont capables de bien plus encore. Les usinages à la défonceuse commes les incrustations, les usinages de chants, les découpes, les mortaises, les tracés de cercles et d'arcs ne sont qu'une partie de ce que le système MFS peut faire.

26/ 3/2011

Pouce !

in conversion pouces millimètres, feuille de débit

 

Le truc chouette lorsqu'on lit des revues nord-américaines sur le bois, c'est qu'on y trouve un tas de plans, d'éclatés, de feuilles de débit, de calepinage, d'explications pas à pas...

Le truc un peu moins chouette, c'est que, non, décidément, l'esthétique américaine c'est franchement pas notre esthétique à nous...

Mais faisons fi de ces réticences ! On trouve quand même du bon chez eux, de temps à autre, et les rejetons de l'oncle Sam savent tellement bien nous prendre par la main pour nous guider, qu'on se dit que oui, nous aussi on peut arriver à réaliser les meubles qu'ils proposent !

Allez hop ! Voyons un peu une de leurs feuilles de débit...

19/ 3/2011

Chevet

in design, mobilier, table de chevet

Je cherchais des idées de tables de chevet, et je suis tombée sur celle-là :

Bon, ok, elle est en béton et pas en bois.

(source : Francesco Passaniti, via Google Images)

Scie plongeante Festool TS 55, un aperçu

in avis scie plongeante Festool, Festool, scie plongeante, TS 55

 

« Ah la scie circulaire plongeante Festool... » ai-je envie de dire avec un soupir d'aise...

Quand vient le moment de débiter son bois, se pose une question capitale : « Mon bois, je le découpe avec quoi ? »

Mais avec une scie voyons !

Bien sûr.

Après un moment d'agacement, l'autre question arrive : « Oui, ça je le savais, mais avec laquelle ? »

Il y a pléthore de scies et, comme je suppose que vous êtes aussi manuels que moi, nous allons laisser de côté les scies à main et nous allons nous intéresser aux scies électriques et, parmi celles-ci, à la scie circulaire plongeante Festool.

09/ 1/2011

Perceuse à colonne : un guide de perçage tout ce qu'il y a de plus simple

in guides, guides de perçage, perceuse, Simples mortels

 

Je ne saurais jamais comment remercier Ebene des liens qu'il m'a fourni en commentaires naguère.

Certes, il sont anglophones pour la plupart, voire carrément nord-américains, mais même là-bas on trouve des woodworkers sympas.

C'est encore sur Menuiserie pour simples mortels que j'ai découvert ce montage simple pour perceuse à colonne.

26/ 12/2010

T'étais où pendant ce temps ?

in idées cadeaux pour menuisiers, Simples mortels, Wolfcraft Mastercut 1200

Ebène, un lecteur de ce blog, m'a donné en commentaires quelques adresses de sites ouaibes nord-américains.

Si vous lisez davantage les billets que les commentaires de ce blog, ça se passe ici.

Alors donc je suis allé voir.

Parmi les pages parcourues, si pleines d'enseignements et « d'astuces » que je soupire d'arriver un jour à avoir des idées, j'en ai retenu deux, plus ou moins en rapport avec l'actualité passée ou présente de ce blog.

10/ 12/2010

C'est quoi ce mot ?

in glossaire anglais français des mots du bois

La littérature anglo-saxonne regorge de livres sur le bois et le travail du bois.

Massif.

Les magazines ne sont pas en reste et devant des titres comme Fine WoodWorking ou Woodsmith Magazine, on bave d'envie et on se dit qu'on aimerait bien connaître l'anglais...

Mais bon, la langue de Shakespeare Chuck Norris comporte quelques subtilités, et si un (reste d')anglais scolaire suffit à aborder les grandes lignes d'un article, si les illustrations aident grandement à leur compréhension, il y a des mots techniques qui ne s'inventent pas.

La solution ? Utiliser Google Outils linguistiques ? Ou Wordreference ? Ou venir par ici, consulter le glossaire qui s'étoffera peu à peu, au fil de mes lectures.