Pas une vrillette malmenée pour la rédaction de ce blog !

Mentions légales

Dans un pays fort peu lointain,

il était une fois

un groupe d'individus

dotés de la plus grande sagesse,

de la plus appréciable déférence,

du plus noble discernement,

de la plus céleste modération,

et aussi de la plus alerte des plumes que leur auguste Assemblée ait jamais connue.

En l'an 2004 de l'ère chrétienne,

plus précisément le 21 juin,

ils adoptèrent

une de leur plus harmonieuse cantate :

la loi 2004-575,

également connue dans les chœurs

sous le titre de « Loi pour la confiance dans l'économie numérique ».

Cette douce mélodie,

dans son sixième couplet,

aussi redoutable d'éloquence

qu'inextricable de subtilité,

enjoint les modestes interprètes du web que nous sommes

à informer l'aimable assistance qui nous lit

de l'identité de la salle de spectacles qui héberge nos productions.

Ne pouvant résister à l'appel d'une si poignante disposition,

je vous informe donc que ce site

est hébergé par l'association PHPNET,

123 ter cours de la Libération,

38100 Grenoble (France).

Dans le même chant,

quelques couplets plus haut,

ou plus bas,

(je ne sais plus,

la lecture est quand même ardue),

il est dit que toute personne peut

obtenir de l'hébergeur

le retrait de toute information

dont la nature serait illicite.

Et, sans doute pour prévenir

les débordements d'enthousiasme

propres à ces délicieuses démarches,

il est précisé

que le fait de présenter faussement

une activité ou un contenu comme illicite

dans le but d'obtenir son retrait

ou l'arrêt de sa diffusion

est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

Si doncques il y a quelque chose qui vous heurte dans ce site,

si vous estimez que son contenu contrevient à l'une

ou à plusieurs des innombrables dispositions d'ordre public

qui chatoient notre existence,

vous pouvez dans un premier temps m'en faire part avec le formulaire qui se trouve ici.

Mais si c'est pour me dire que ces mentions légales-ci

rivalisent de légèreté avec la promenade de l'hippopotame primesautier par un matin de printemps...

Allez donc lire cette loi 2004-575 et comparez !