Pas une vrillette malmenée pour la rédaction de ce blog !

Ludique, pratique : Kokumotsu présente la girafe Pythagoras !

01/ 4/2016 in avril, équerre, girafes, zoologie

C'est l'une des préoccupations majeurs du menuisier ou de l'ébéniste, y compris chez les professionnels : nos assemblages, qui doivent être d'équerre, sont-ils réellement d'équerre ?

Pour résoudre cette épineuse question nos Zanciens, qui n'étaient pas dépourvus de jugeote, ont apporté leurs solutions. Parmi celles qui ont résisté à l'épreuve du temps, on trouve l'ingénieuse équerre et la non moins ingénieuse mais stupéfiante méthode dite « des diagonales ».

Ces solutions ont prospéré et il n'est pas rare aujourd'hui de trouver dans nos caisses à outils des équerres simples, des équerres à chapeau, des équerres japonaises, des équerres de renvoi, des équerres multi-angle et même des équerres... à combinaison (histoire de ne pas se les faire voler) !

Mais les temps ont changé, les mœurs ne sont plus celles de l'époque de nos Zanciens... Et si la panoplie ci-dessus trouve encore grâce dans les caisses à outils des menuisiers modernes (ceux qui sont entièrement mécanisés), il y manque toutefois l'outil qui fleure bon l'air du temps, l'outil qui tête avec brio les trois mamelles de l'époque : sécurité, qualité, rentabilité, efficacité.

Fidèle à son rendez-vous triennal, et après la mise au point éprouvante de ses ébouriffantes butées d'établi, le service R&D de Kokumotsu a développé l'équerre ultime, celle qui, loin de toute fioriture inutile, n'a que deux usages. Et deux usages seulement : vérifier l'équerrage d'un assemblage ou faire beau sur l'établi.

Une équerre moderne, une équerre ludique... Et une équerre utilisable par les petits et les grands !

Sans plus tarder, voici la simple, modeste et néanmoins fière équerre, inspirée par l'une des plus majestueuses créatures de la Création, baptisée en l'honneur de celui à qui nous devons tant de joies trigonométriques : la girafe Pythagoras !

Quatre pattes à terre, une tête altière !

Cette disposition, ce maintien a été obtenu après une longue sélection, des croisements avisés et un dressage ferme (mais toujours bienveillant).

Comme vous le voyez dans la photo ci-dessous, prise en pleine action de la girafe Pythagoras, ce ne sont pas moins de cinq points d'appui qui, lorsqu'ils sont les cinq en contact avec votre assemblage, vous garantissent son parfait équerrage.

La girafe Pythagoras en action : les cinq points de contact sont en contact. La pièce est d'équerre !

A l'heure actuelle la girafe Pythagoras ne peut contrôler que des équerrages intérieurs. Nos équipes de recherche enquêtent du côté d'un de ses cousins, dont le port habituel est très prometteur, s'il ne serait pas possible de vérifier grâce à lui les équerrages extérieurs. Mais chuuut ! Le lama est réputé pour être plus ombrageux que sa cousine africaine.

Une grande variété

Qui n'a pas été lassé par l'aspect toujours identique de ses outils ?

C'est donc avec enthousiasme que nous avons développé pas moins de quatre modèles de girafe Pythagoras !

Le modèle Ethnique, déjà vu en action.

Modèle Ethnique, pour un authentique retour aux sources.

Le modèle Bûcheron pour nos lecteurs canadiens pour ne pas oublier à qui nous devons notre matière première.

Girafe Pythagoras Bûcheron. Avec la chemise qui nous sied si bien pour les vidéos à partager.

Et un modèle spécial, à la demande du collectif La girafe pour tous :

Mixité subtile, mariage des contrastes, chic et choc du Noir et Blanc.

Trois modèles aux saveurs traditionnelles ou résolument modernistes, voici donc les premières girafes-équerre Pinterest Compliant !

Mais... Le quatrième modèle ?

Que resterait-il de notre savoir si nous ne nous souciions pas de sa transmission vers les jeunes générations ?

C'est avec cette pensée à l'esprit que nous avons créé le girafon Pythagoras !

Une girafe Pythagoras adaptée aux mains menues de nos chères tête blondes. Une girafe Pythagoras modèle réduit, dont aucune pièce ne pourra être avalée et totalement dépourvue de décor ! Une girafe totalement vierge donc, dont le but est double : habituer nos che/èr(e)s petit(e))s à se poser droit, et à développer leur sens artistique (Crayons de couleur vendus séparément. Un adulte doit accompagner l'éveil manuel, artistique et intellectuel de l'enfant. Ne pas les laisser sans surveillance.).