Inconditionnel du very very slow-woodblogging depuis 1819 2009...

Réaliser une incrustation avec le MFS Festool 1/2

in Festool, incrustations, système MFS Festool

Les incrustations apportent une touche intéressante à vos projets. L'incrustation que je vais réaliser maintenant est simple mais aura un bel effet sur la pièce finale.

On commence de la même façon que pour les exemples précédents, en sélectionnant le couple fraise/bague de copiage et en réglant le MFS au bon format. Dans cette image, j'ajoute une chute de même épaisseur que la pièce en guise de cale, pour éviter le basculement du MFS.

Pareillement, on règle la profondeur de passe et on effectue le défonçage. Je dois faire attention car je dois déborder de la pièce sur les côtés, ce qui peut provoquer des éclats. Enlever peu de matière à la fois près des bords réduira ce risque d'éclats.

Voici les pièces mises en œuvre, j'utiliserai du zebrano comme incrustation.

Les pièces à incruster étant parfaitement alignées, je les maintiens avec du ruban adhésif le temps de pouvoir les coller et les maintenir au serre-joint.

Dans cette photo, les bouts dépassant ont été arasés et la pièce poncée.

Utiliser le MFS pour cette incrustation n'a pas demandé beaucoup d'efforts mais a ajouté un bel effet esthétique à la pièce.

Avant de nous occuper du décalage de la défonceuse, regardons comment réaliser la partie mâle et l'évidement femelle de l'incrustation avec le MFS.

Sans modifier le réglage du MFS et en changeant le couple fraise/bague de copiage, nous pouvons découper l'incrustation rapidement et précisément.

Certains d'entre vous sont peut-être familiarisés avec les kits d'incrustation disponibles sur le marché, ces kits sont composés d'une fraise, d'une bague de copiage et d'une seconde bague (d'un diamètre plus important) qui s'enfile sur la première.

Ainsi, vous suivez le gabarit pour évider la partie femelle, grâce aux deux bagues installées sur la défonceuse. Ensuite, on découpe la partie mâle de l'incrustation après avoir ôté la grand bague de copiage, toujours en utilisant le même gabarit.

J'illustrerai ce principe avec le MFS en utilisant différentes tailles de fraises et différents couples de anneaux/bagues de copiage.

Ce dessin montre comment utiliser la même fraise pour défoncer la partie mâle et femelle de l'incrustation, en changeant les bagues de copiage.

Dans le dessin, l'ensemble fraise de 10 mm + bague de copiage de 20 mm réalise la partie mâle de l'incrustation et l'ensemble fraise de 10 mm + bague de 40 mm réalise l'évidement femelle.

Avec une bague de 40 mm et une fraise de 10 mm, le décalage entre le bord extérieur de la bague et le bord de la fraise est de 15 mm.

En utilisant une bague de 20 mm et une fraise de 10 mm pour réaliser la partie mâle, le décalage entre le bord de la fraise et la bague de copiage est de 5 mm. Si nous ajoutons le décalage de 5 mm au diamètre de la fraise qui est de 10 mm, nous obtenons 15, ce qui correspond au décalage de l'ensemble utilisé pour évider la partie femelle.

Le but est d'obtenir un décalage pour la partie femelle (fraise + bague) égal au décalage de la partie mâle + le diamètre de la fraise utilisée : décalage du couple fraise/bague de la partie femelle = décalage du couple fraise/bague de la partie mâle + diamètre de la fraise).

Voici, en quelques dessins, le déroulement des opérations en utilisant le même ensemble fraise / bague. Cet exemple concernera une incrustation de 200 mm x 50 mm.

Le MFS est réglé sur 230 mm x 80 mm. Le rectangle à l'intérieur du MFS représente l'emplacement de l'incrustation.

Avec la bague à copier de 40 mm et la fraise de 10 mm, on creuse l'évidement femelle sur une profondeur de 5 mm. La flèche rouge montre le cheminement de la défonceuse pour réaliser l'évidement.

L'évidement ressemble à ça. Vous remarquerez que les coins sont arrondis, on les équarrira au ciseau à bois.

Une fois l'évidement réalisé, on va s'occuper de la partie mâle. La pièce utilisée pour cette partie a une épaisseur de 5 mm, pour tenir dans la partie femelle. Il est judicieux de placer une pièce martyr dessous, pour éviter d'usiner aussi l'établi. La pièce à usiner est également maintenue sur le martyr à l'aide d'adhésif double-face

Brice Burrell - Custom Carpentry

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.