La consultation de ce blog ne nuit pas aux femmes enceintes

L'établi (presque comme Festool)... en puzzle !

14/ 4/2016 in construire son établi, DIY, établi

Alors voilà : j'avais à remplacer la plaque trouée de mon établi MFT/3 Festool (réf. 495543) et je me suis dit que je pourrais me servir de la nouvelle plaque comme gabarit, comme modèle, afin de me faire quelques plaques supplémentaires... à moindre coût.

Pourquoi avoir plusieurs plaques trouées ?

La raison la plus évidente, c'est d'avoir quelques plaques de rechange. Les plaques Festool durent longtemps, mais elles finissent quand même par succomber un jour ou l'autre...

Avec des plaques supplémentaires, on peut aussi élargir son premier établi MFT et profiter ainsi d'une plus grande surface de travail.

Pour les collages, les perçages de la table MFT/3 sont drôlement pratiques : associés à des butées d'établi (comme les butées Kokumotsu, par exemple) ils offrent de multiples points d'appui pour les pièces, et sont d'équerre...

Donc, j'ai la nouvelle plaque, je vais la copier, je sais comment m'y prendre pour la copier mais... mais pour ça, il y peut-être quelqu'un, quelque part sur Internet, qui a eu une meilleure idée que la mienne pour le même résultat...

Cherchons un peu...

J'ai cherché... Et...

Et je suis en effet tombé sur une bien bien meilleure idée que la mienne... Mais qui n'avait rien à voir avec ma recherche de départ...

Je suis tombé devant un établi.

Et le truc c'est que, tout comme je suis tombé sur le derrière avec la table de défonceuse ultime, je suis resté admiratif devant cet établi, devant sa conception et sa construction :

  • il s'agit d'un établi démontable, mais vraiment démontable, le genre de démontage après lequel l'établi est réellement moins volumineux en transport ET en stockage,

  • il s'agit d'un établi tout en contreplaqué, ce qui veut dire qu'il est entièrement réalisable avec du matériel électro-portatif,

  • un établi pratique d'utilisation (par exemple, comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous, on peut faire des petites coupes à la scie sauteuse sur l'établi, sans l'abîmer, sans utiliser de supports annexes, et sans faire chuter les chutes...)

  • un établi modulable.

L'établi de Mirock, à moitié monté.

L'établi de Mirock, complètement monté.

L'établi de Mirock, complètement démonté. Un peu plus haut à gauche : les clés de l'atelier.

L'idée vient de Mirock, en Ukraine, et voici la vidéo :

Quand on réalise un plan de travail comme celui de la MFT/3 de Festool, il faut être très précis dans l'alignement des perçages. Voici la méthode (un peu délicate à mon avis) de Mirock pour les réaliser (on n'a pas tous une machine à commande numérique sous la main...) :

Alors... Vous n'êtes vraiment pas obligés de passer les doigts aussi près des zones dangereuses des machines...

Les plans de l'établi de Mirock, sous forme de fichier Sketchup, sont librement téléchargeables.