Pas une vrillette malmenée pour la rédaction de ce blog !

Répondre au commentaire

The spam filter installed on this site is currently unavailable. Per site policy, we are unable to accept new submissions until that problem is resolved. Please try resubmitting the form in a couple of minutes.

Oui, hormis un ou deux

Oui, hormis un ou deux agacements, j'en suis toujours aussi content :-)

Les agacements:

Lors des débits : il faut bien évidemment soulever la règle pour passer d'une pièce à une autre. Bien sûr, la scie est sur la règle. Il faut donc sortir la scie. On la met où ?

On se fabriquera donc avec bonheur un support-maison qui recevra la scie lors des manipulations des pièces

(la forme de ce support, sa nature et son emplacement dépend bien sûr de ses habitudes de travail et des "contraintes" de l'atelier.)

(On peut aussi simplement reposer la scie sur son systainer, qui sera judicieusement situé pour éviter de se prendre les pieds dans les câbles ou dans le tuyau d'aspirateur...).

Le poids : bien que transportable par une seule personne, cet établi est quand même lourd. Le fait qu'il se replie et prenne peu de place une fois plié avait été un de mes critères d'achat (je n'ai pas d'atelier à demeure).

Je me suis lassé de déplier/replier ma MFT, elle vit maintenant dépliée en extérieur, sous l'appentis dans lequel j'improvise mon atelier. Dans ce cas de figure, on pensera à huiler légèrement et régulièrement les pieds pour éviter la formation de rouille...

Si c'était à refaire, le referais-je ?

Oui et non.

Oui parce qu'un outil qui permet de travailler commodément et précisément, ce n'est quand même pas du luxe...

Non parce qu'après avoir vu l'établi transportable de Timothy Wilmots (voir ici), je me dis qu'on peut aussi faire soi-même quelque chose de bien.

Répondre

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.